Accès membres

Mot de passe perdu? S'inscrire

09-08-2020 07:55

Lothar Krieglsteiner Lothar Krieglsteiner

... maybe Molinia, in an acid bog (near Narthecium

15-02-2018 08:09

BERNARD CLESSE BERNARD CLESSE

Sur tige morte de renouée du Japon.Aucune idée

09-07-2020 00:39

Valencia Lopez Francisco Javier

Hola a todosEncontré este curioso ascomycete a me

08-08-2020 20:54

Antonio Couceiro

Ascoma de 5cm, creciendo entre raices de Prunus la

09-08-2020 22:18

Lothar Krieglsteiner Lothar Krieglsteiner

... the spores of this find (today, in the Eifel,

09-08-2020 15:33

Eduard Osieck

Can somebody provide a copy of GÖRKE, C. & H

09-08-2020 23:56

Garcia Susana

Hola, He recogido estos apotecios sobre una rama

09-08-2020 14:20

Castillo Joseba Castillo Joseba

De esta mañana en el himenio de una Daedaleopsis

09-08-2020 07:33

Lothar Krieglsteiner Lothar Krieglsteiner

... exactly Filipendula ulmaria, in the Eifel (Ger

09-08-2020 15:22

Eduard Osieck

This long papillate, bitunicate asco with muriform

« < 1 2 3 4 5 > »
Peziza ... lividula ?
Beñat Jeannerot, 23-08-2009 07:33
Beñat JeannerotBonjour à tous,

En parcourant les berges sablonneuses et boueuses du Gave d'Oloron (64), et devant le peu de Scutellinia récoltées, je décide de récolter la Pézize suivante.

A même le sol boueux, apothècies nombreuses, rondes, cupulées à étalées, 0,5 à 1,3 cm, beige-blanchâtre (spécimens non exposés à la lumière) à beige-marron, marge et dessous du réceptacle plus blanc.

Asques J+, .... x 13-15 µm
Spores biguttulées, parfois une guttule plus grosse que l'autre qui finit par prendre le dessus, donnant certaines spores matures uniguttulées. Verrues angulaires à rectangulaires, parfois reliées par 2 ou 3, assez nombreuses aux pôles, donnant parfois l'impression de pseudo-apicules polaires , assez fins (moins de 1,5 µm de haut), 15,9 - 18,8 x 8,25 - 9,75 µm, moyenne de 17 x 9 µm, Q = 1,9.

La clé m'emmène sur Peziza lividula. Ayant consulté la base, je vois l'excellente planche de René qui me paraît correspondre. Qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance.
Beñat
  • message #8771
René Dougoud, 23-08-2009 21:09
Re:Peziza ... lividula ?
Cher Collègue,

Malheureusement, je ne pense pas qu'il s'agisse de P. lividula, dont je vous remets, ci-dessous, la diagnose originale, ainsi que ma description. Les dimensions des ascospores ne collent pas et surtout, bien qu'il puisse y avoir des ascospores avec des verrues anguleuses chez cette dernière espèce, elles sont très généralement arrondies. L'ornementation sporale de votre récolte ressemble à celle de P. succosa, mais je ne dis pas qu'il s'agit de cette espèce !

Je ne vois pas ce dont il peut s'agir, désolé !

Cordialement

René

Diagnose originale

Cupula obconica, livido-purpurea vel fuliginea, carnosa, applanata, demum repanda, ad basim attenuata ; ascis cylindraceis ; sporidiis ellipticis, 18-20 ≈ 10 asperatis ; paraphysibus sepatis, supra clavatis.
Hab. ad terram in Britannia.- Ascoma 2 cm. lat.

Description par René Dougoud

Réceptacle 0,5-2,5 cm de diamètre, sessile, obconique chez les petits exemplaires, faiblement cupulé, puis étalé, plan à lobé, glabre à pruineux, gris bleuâtre pâle, KORNERUP & WANSCHER (1961) pl. 18 D1 et E1, à gris brunâtre, pl. 6 D3 (Pl. 1, fig. 1). Hyménium plus foncé que le réceptacle, gris fuligineux teinté de violet, KORNERUP & WANSCHER (o. c.) vers pl. 9 E3 et E4 et pl. 6 D4 (mais avec des teintes violacées), à ocracé brunâtre. Marge franchement délimitée, contrastant avec la couleur l’excipulum.Chair tendre, gris pâle.

Microscopie (Planche de dessins, 1, fig. 2 à 5 et pl. 2)

Hyménium 360-375 m d’épaisseur, brunâtre, lavé de violet, plus foncé au sommet. Asques 325-385 x 16-19 m, operculés, octosporés, hyalins, cylindracés, arrondis au sommet, J +, progressivement amincis à la base ; pleurorhynques (Pl. 1, fig. 2). Ascospores (18-) 19,5-23 (-25,8) x (7,8) 9-11 (-11,5) m ; X= 20,9 x 9,7 m ; Q= 2,2, (n 50, in SDS, ornementation comprise), unisériées, parfois partiellement bisériées, verruqueuses ; hétéromorphes, le plus souvent oblongues fusiformes, mais aussi très étroitement oblongues fusoïdes ou ellipsoïdales et parfois sublosangiques ; avec les extrémités arrondies ou subaiguës ; biguttulées, les guttules de grandeur variable, accompagnées ou non de plus petites (Pl. 1, fig. 3 et 2 b et pl. 2). Ornementation formée de verrues cyanophiles, arrondies, isolées, 0,5-1 m de diamètre, mais pouvant mesurer jusqu’à 2-2,5 m de diamètre sur des ascospores peu verruqueuses ; formant parfois des apicules (Pl. 1, fig. 3 et pl. 2). Paraphyses 3,5-5 m de diamètre dans les parties basses, se prolongeant dans le sous hyménium en une succession de 2-4 cellules moniliformes ; renflées clavulées au sommet, (5-) 6-8 (-10) m, simples, septées, à contenu brunâtre violacé (Pl. 1, fig. 4). Sous hyménium 130-160 m d’épaisseur, de textura intricata, peu différencié, hyphes 8-13 m de diamètre, mêlées de nombreuses cellules arrondies, 10-25 m de diamètre. Excipulum d’épaisseur variable, entièrement de textura globulosa, cellules 25-70 (-95) m de diamètre, parcouru d’hyphes intercellulaires plus ou moins moniliformes, (6,5-) 8-14 (-18) m de diamètre, cellules plus petites (10-) 25-35 (-50) m de diamètre, plus resserrées et plus ou moins déformées à l’approche de la surface externe (Pl. 1, fig. 5).

Discussion

Peziza lividula est une espèce peu répandue. Elle se distingue par son apothécie obconique, généralement étalée, gris bleuâtre pâle, lisse à pruineux en dessous, un hyménium fuligineux violacé, cette dernière teinte étant plus ou moins pâle et tendant au brunissement, par sa chair entièrement de textura globulosa, par un hétéromorphisme des ascospores et une ornementation constituée de verrues arrondies et isolées, pouvant former des apicules. L’hétéromorphisme des ascospores nous avait frappé dès l’observation de notre première récolte. Il n’est certes pas spectaculaire, mais suffisamment marqué pour être relevé comme caractère spécifique. Un dernier caractère distinctif, qui a également été décrit par LE GAL (1939), est le mode occasionnellement bisérié des ascospores. Celui-ci est particulièrement rare au sein du genre Peziza pour être signalé, ceci quand bien même il n’est que partiel et ne se produit qu’à l’intérieur de certains asques.
Beñat Jeannerot, 24-08-2009 15:00
Beñat Jeannerot
Re:Peziza ... lividula ?
Merci René de votre réponse,

Effectivement, au vu de la diagnose, pas de doute. Ce n'est pas P. lividula.
De plus, je dois m'excuser pour la "pauvreté" de ma description. J'ai un peu perdu l'habitude de ce genre...
Je précise cependant que l'hyménium est lisse dessus comme dessous, qu'il n'y a pas de liquide sortant à la piqûre.
Je précise aussi que si quelqu'un désire des exciccata, je conserve une dizaine d'exemplaires séchés et deux lamelles avec sporées. Me le faire savoir par mail (voir profil).
Cordialement,
Beñat