Accès membres

Mot de passe perdu? S'inscrire

17-07-2019 21:35

Joop van der Lee

I am looking for the following documentation.Richa

17-07-2019 18:10

Jac Gelderblom

Hello On culms of Typha I found a small mollisia

10-07-2019 17:53

Andgelo Mombert

Bonjour, Fructifications érumpantes atteignant 4

17-07-2019 15:12

Thomas Læssøe

Has anyone Remler or the part that contains Belono

14-07-2019 10:38

Markus Wilhelm

Bonjour, je visite récente le forêt tropicale d

14-07-2019 19:14

Rubén Martínez-Gil Rubén Martínez-Gil

Boudier in 1917 describes Lamprospora lutziana and

16-07-2019 16:53

Elisabeth Stöckli

Bonjour, Sur feuilles mortes de Sempervivum à 2'

12-07-2019 14:29

Alessandro Fellin

Habitat: in torbiera a sfagni su steli guasti e im

16-07-2019 18:21

Michel RIMBAUD

Bonjour,Quelqu'un peut-il me fournir une clé actu

16-07-2019 12:37

Blasco Rafael Blasco Rafael

Hola.Tienen Ustedes alguna idea de que genero mira

« < 1 2 3 4 5 > »
Leotiomycetes, Orbiliomycetes
NC NC, 09-06-2005 09:54
Bonjour à tous,
En consultant Myconet (Outline of Ascomycota - 2001), je constate que la Classe des Leotiomycetes comprend les Ordres suivants : Cyttariales, Erysiphales, Helotiales, Rhytismatales et Thelebolales.
1) Quel est le caractère commun qui réunit tous ces Ordres ?
2) Pourquoi y a-t-on placé les Erysiphales ?
3) Les Orbiliomycetes forment une classe à part. Pourquoi ?
Merci pour votre aide
Jules Wilmet
NC NC, 09-06-2005 14:43
Re:Leotiomycetes, Orbiliomycetes
The answers to all these questions seems to be molecular evidence from pylogenetic analyses of a very few genes. There is little comparative morphology involved.

Dick Korf
Hans-Otto Baral, 27-02-2006 23:36
Hans-Otto Baral
Re:Leotiomycetes, Orbiliomycetes
Bonjour

I wish to confirm Dick Korf´s statement. To base such phylogenetic arrangements on relatively few genes (in the case of Orbiliomycetes only 6 genes were used) seems rather arbitrary. But Eriksson et al. appear to have reasons for selecting these genes as signature to define the Orbilias. The six genes were the same in all Orbilias tested (CTAACC), but always different in any other tested order.

Placement of Erysiphales in Leotiomycetes seems also strange to me. I am not very happy about the rank of Orbiliomycetes. The micromorphological similarities to Helotiales and also maybe Thelebolales are rather high, and I would prefer to use the rank of the order Orbiliales although it remains then dubious whether to place the order in Pezizomycetes or Leotiomycetes. In any case, the Orbiliales possess a number of micromorphological characters which readily allow to identify a fungus as an orbiliaceous one. However, this is with certainty only possible with the living fungus. Distinction is based on a number of vital characters (spore body, crystalloid SCBs in excipular cells, inverse spore orientation in asci) but also some persistent characters like ascus apex and ascus base. As soon as I am dealing with dead herbarium material I have sometimes great difficulties to decide if a specimen is helotialean or orbiliaceous.
NC NC, 01-03-2006 10:25
Re:Leotiomycetes, Orbiliomycetes
Bonjour,
Je tiens à remercier Hans-Otto Baral pour l'intérêt qu'il a porté à mes questions. Afin que d'autres puissent plus facilement suivre ces questions, je me suis permis d'en faire une traduction que voici :
Bonjour,
Je veux confirmer la déclaration de Dick Korf. Baser de tels arrangements phylogénétiques sur relativement peu de gènes (dans le cas des Orbiliomycètes, seulement 6 gènes ont été utilisés) semble plutôt arbitraire. Mais Eriksson et ses collègues semblent avoir des raisons de choisir ces gènes comme signature pour définir le genre Orbilia. Les six gènes étaient les mêmes dans tous les Orbilias testés (CTAACC), mais toujours différents dans tout autre ordre évalué.
La place des Erysiphales dans Leotiomycètes me paraît aussi étrange. Je ne suis pas très heureux du rang de (lla classe) des Orbiliomycètes. Les ressemblances micromorphologiques aux Helotiales et aussi peut-être aux Thelebolales sont plutôt assez évidentes et je préférerais utiliser le rang d'ordre : Orbiliales. Reste alors la question de les placer dans les Pezizomycètes ou les Leotiomycètes ? En tout cas, les Orbiliales possèdent un certain nombre de caractères micromorphologiques qui permettent aisément d'identifier un champignon comme appartenant à ce groupe. Cependant, ceci n’est possible avec certitude que sur des champignons frais. . La distinction est basée sur un nombre de caractères essentiels tels : la forme de la spore, les cristaux ( SCBs )dans les cellules de l’excipulum, l'orientation des spores dans l’asque(celles-ci sont inversées) mais aussi quelques caractères plus stables comme l'apex et la base de l’asque. Lorsque je travaille sur du matériel d'herbier, j'ai de parfois grandes difficultés pour me décider si un spécimen appartient au groupe des Helotiales ou des Orbiliales.
J. Wilmet